"Google", c'est quoi ça "Google" ?

Cela fait bien longtemps qu'on a pas entendu cette phrase. Si longtemps en fait que celle-ci semble quasiment grotesque, presque irréelle. Petit retour express à la source afin de ne pas oublier qu'avant d'être, éventuellement, un sujet de conflits politiques, économiques et/ou juridiques, Google est avant tout une merveilleuse invention et un outil précieux.


Nestscape, le navigateur star du début d'internet.

Retour vers le futur ! Nous sommes au début des années 90 et internet arrive tout doucement dans les foyers. A l'époque pour rechercher une information on passe par... des annuaires ! Nom de Zeus ! Oui, vous avez bien lu, des annuaires ! Des annuaires en ligne tels ceux de AltaVista, Yahoo ! ou encore Lycos qui regroupent des blogs et des sites en les classant par catégories et sous-catégories. A l'époque, tout le travail est réalisé "à la main" par les salariés des grands groupes cités précédemment qui actualisent les données... une par une ! L'internet artisanal digne du 13h.00 de Jean-Pierre Pernaut en quelque sorte !


Voilà qui devrait progressivement faire revenir la mémoire à ceux qui ont connu cette époque héroïque où une simple petite recherche sur internet pouvait occuper une personne durant toute une journée et une partie de la soirée !


En effet, chaque recherche ressemble alors à une véritable petite aventure. Les temps de chargement sont effroyablement longs et les résultats proposés ne correspondent que très partiellement aux informations qu'on souhaitait initialement obtenir. Autant dire, que surfer sur internet est un sport qui demande, à l'époque, des nerfs d'acier mais également la patience qu'on s'attend à trouver chez un moine bouddhiste !


Yahoo ! 1995

Si vous avez connu cette époque, votre madeleine de Proust est certainement le petit cri strident que faisait le modem en attendant la connexion.


Si cela déclenche en vous une nuée de souvenirs, il y a peu de chance, en revanche, que vous vous souveniez avec nostalgie de certaines particularités de l'internet de l'époque comme les temps de transfert de fichiers interminables, le coût exhorbitant des connexions internet ou le fait, par exemple, de ne pas pouvoir surfer et passer un appel téléphonique en même temps.

Chez le marchand de journaux, il était alors possible d'acheter des annuaires (en format papier !) qui référençaient les meilleurs adresses des blogs de cuisine, d'Histoire etc.


Il était également possible, pour réduire sa facture, d'acheter des magazines d'informatique qui, sous leurs couvertures en plastique transparent, proposaient des CD-ROM promotionnels offrant « 50 heures d’Internet gratuites » pour peu qu'on veuille bien changer de FAI (Fournisseur d'Accès à Internet).

Les cybercafés étaient les endroits tendance où, tout en buvant une boisson, on pouvait surfer et faire des rencontres. Ils étaient également les lieux où les étudiants (mais pas seulement évidemment) téléchargeaient les photos des stars dénudées de l'époque. Extraordinaire internet qui offrait ainsi, très facilement, la possibilité de voir les jambes de Pamela Anderson... en seulement 30 minutes ! Les plus méritants (comprenez les plus patients !) découvraient ainsi une image licencieuse qui se construisait ligne après ligne.


Les débuts de Google !

Lycos tenait le haut du pavé malgré ses insupportables bannières clignotantes et allait imposer son système de classements des infos quand, en 1998, un certain Google est arrivé sur le marché.


Avec Google, internet entrait dans une nouvelle ère. Avec ses résultats précis, sans doublons (!), sa présentation ergonomique, épurée, et des pages qui s’affichaient très rapidement Google faisait entrer l'utilisateur dans une nouvelle dimension faite de simplicité et d'efficacité.


Le premier lien affiché contenait, dans la très grande majorité des cas, les réponses et les informations qui correspondaient à la recherche qu'on venait de formuler, une révolution ! Fini le temps perdu inutilement, les agacements et les déceptions. Google offrait aux utilisateurs du confort et du plaisir.


Là où d'autres n'ont pas résisté à l'usure du temps, Google lui n'a cessé de grandir et de devenir le numéro un du secteur. Un numéro un qui dérange, qui agace, qu'on condamne parfois mais qui reste un outil absolument remarquable.


On ne devient pas le numéro un par hasard. On ne le reste pas sans raison.


https://fr.statista.com/infographie/23255/parts-de-marche-moteurs-de-recherche-les-plus-populaires-en-france-pc-et-mobile/

12 vues

Drève Richelle, 161

1410 Waterloo

Belgique

Crédits

0494 30 60 30

info@luxmundi.be

BE 0675 934 996

IBAN : BE41 3630 6457 9610